Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2018 4 28 /06 /juin /2018 12:16

La ville de Champigny a donc décidé de vendre pour 630 000 € son hôtel d’entreprises à Monsieur Detroye sans appel d’offre, sans mise en concurrence, sans garantie sur la pérennité du modèle économique, juste parce qu’il s’est porté acquéreur….

Après la fermeture de la maison de l’emploi et des entreprises et du PACE du Bois L’Abbé, l’augmentation de la TLPE au taux maximum, la vente de cet hôtel d’entreprises est encore un très mauvais signal donné aux chefs d’entreprises et aux investisseurs, et une triste nouvelle pour Champigny.

quelle est l'ambition de la ville en matière d’emplois ?

Vous nous accusez de vouloir privatiser le service public communal… Mais n’est ce pas exactement ce que vous êtes en train de faire ? 

Comment et pourquoi en zone franche ne pas développer l’emploi ?

Comment en zone ANRU, quand il est difficile de trouver un emploi salarié et pour des très nombreuses raisons, ne pas accompagner les chefs d’entreprises à créer leur propre emploi plutôt que d’attendre tout de la collectivité publique ?

En à peine 8 ans, constat d’échec, uniquement 4 lots sont loués sur 9 possible, alors que le même concept à Chennevières fonctionne ?

Après la fermeture de l’office du tourisme, l’atelier » sera-t-elle la seule ambition de la ville en matière d’emploi ?

Comment corriger ce taux de 0,5 emploi par actif et tendre vers un, s’il se crée toujours plus de logements que d’emplois et que toutes les politiques en termes de création d’emploi et d’entreprises sont vouées à l’échec.

Le 4 juillet prochain, Monsieur Michel Cadot, Préfet de la Région d’Île-de-France, Préfet de Paris rencontrera des acteurs économiques franciliens pour lancer la mesure emplois francs en Île-de-France. L’objectif de cette rencontre est de mieux faire connaître le dispositif auprès des entreprises de la région et de leurs représentants. Y serez-vous présents ou représentés.

 

On ne peut pas tout attendre de la VDO et de ses emplois.

Vous avez aussi une obligation d’un certain quota d’emplois locaux dans le cadre d’ANRU 2 dont vous venez d’assurer la promotion d’hier.

Non monsieur le maire, la dynamique de la création d’emploi et son accompagnement n’est pas du ressort du territoire comme cela a pu être dit en commission, le territoire est déjà fort bien pourvu, et c’est à chaque ville de se prendre en main, de retrousser ses manches.

Vous n’avez pas Monsieur le maire et chers collègues le monopole de l’attractivité de l’entreprise.

La création d’emploi et l’attractivité ne peut se résumer aux seuls emplois du CMR…

Il faut une autre politique pour notre ville, une autre ambition !

L'emploi ne se traite pas comme les enlèvements de déchets ménagers:
L'emploi ne se traite pas comme les enlèvements de déchets ménagers:L'emploi ne se traite pas comme les enlèvements de déchets ménagers:
Partager cet article
Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 18:44

Champigny, ce jeudi soir. Les habitants des trois villes concernées étaient peu nombreux ce jeudi soir pour la réunion publique sur la future gare Bry-Villiers-Champigny, mais ils ont appris beaucoup sur les contraintes liées aux travaux.

Une cinquantaine de personnes ont assisté ce jeudi soir à la réunion publique sur la future gare du RER E. Expropriations et travaux impactants seront inévitables. En savoir plus dans le Parisien

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 18:42
Partager cet article
Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 14:16

Comme le titre l’article de Forum de Fuchs, http://forumchampigny.com/  "un vote clair une mobilisation molle", la teneur de l’article n’est pas sans me rappeler ce que nous écrivions ici il y a déjà 5 ans http://pcona.over-blog.com/article-limite-champigny-118447673.html à savoir que pour mieux vendre leur maison ou appartements, tous les habitants en limite de villes voisines mettent dans leur annonce "limite Joinville, Saint Maur ou Nogent",  on n’a jamais vu un joinvillais ou nogentais écrire « limite Champigny », la palme d’or de l’absurde revenant à Saint Maur dont certains habitants voulaient retirer le nom de Champigny de la gare qui dévalorisait leurs biens.

De la à parler de mobilisation mole avec 54% de votant, c’est un score que certains aimeraient bien à avoir dans des élections locales, surtout quand il s’agit d’élections partielles non médiatisées par un enjeu national!

Quant au résultat s’il est sans appel, il dénote bien d’un réel malaise qui pourrait se traduire par un souhait de sécession par de nombreux autres quartiers qui pourraient se considérer comme à la fois délaissés et vache à lait de la fiscalité locale, et sans qu’il ne s’agisse de monter les uns contre les autres, le concept du « vivre ensemble » commençant de plus en plus à sonner creux.

Que l’on y prenne garde, car Champigny pourrait à terme effectivement se retrouvé limité au Bois l’Abbé, aux Mordacs et au Centre Ville.

Le Bois l’Abbé pourrait bien être proposé à Chennevières qui en détient déjà une partie pour aider cette ville à combler une partie de son déficit de logements sociaux, mais Coeuilly pourrait demander à être rattaché au Plessis Trevise, qui a gardé un esprit village, plus qu’à Villiers qui a aussi ses propres difficultés et bétonne actuellement largement, ce qui n’est pas dans l’esprit « village » de Coeuilly.

En revanche, le Plessis accueillerait avec plaisir les habitants de Coeuilly, il ne resterait plus qu’à en négocier les conditions, comme par exemple 10 ans d’exonération de taxe foncière.

Cela peut sembler pour certains beaucoup, mais c’est exactement ce dont bénéficient les nouveaux propriétaires qui entrent en accession sociale !

Quant à la répartition sociologique et la « gentrification » ou la « boboïsation » tant redoutée par la municipalité et qu’elle tente de freiner par tout moyen pour éviter une issue électorale à la Montreuil ou à la Saint Denis ou l’arrivée de classes moyennes et moyennes supérieures a obligé les municipalités à évoluer au risque de disparaitre, rassurer-vous, Champigny est encore loin d’être rentré dans la moyenne francilienne.

Si le nombre d’ouvriers est passé sous la barre des 20% et que le nombre d’employés reste à 30%, celui de cadres n’est que de 17% et celui de de chefs d’entreprises, commerçants et artisans n’est que de 7% en ligne avec le taux régional.

En revanche, le taux régional moyen de cadres est de plus de 20% et celui d’employés de 26,6% et d’ouvriers de 16,6%, soit un taux campinois de «3,5 % supérieur sur ces deux catégories professionnelles et 3 points de moins pour les cadres.

Il y a donc encore certainement un effort à faire pour attirer les CSP+ ne serait-ce que pour revenir dans la moyenne régionale (je ne parle pas d’avoir les taux d’Issy les Moulineaux ou du 92).

Or ce sont bien les classes moyennes et supérieures qui consommeront local, se cultiveront local, mettront leurs enfants à l’école locale, paieront leurs impôts localement !

Ne scions pas la branche sur laquelle nous sommes assis, Champigny a des atouts (bords de Marne, foncier disponible, cadre de vie, habitat pavillonnaire.. et 2 gares du grand Paris qui arrivent ), à nous de faire que ces futurs nouveaux habitants nous préfèrent aux villes voisines…

Toutes les villes n’ont pas les moyens d’avoir 70% de logements sociaux comme Orly, car toutes les villes n’ont pas la rente de l’aéroport qui dope les recettes. Mais si l’on n’y prend pas garde par des propositions et mesures adaptées, on y arrivera par le seul retrait des zones pavillonnaire !

Île-de-France : les cadres, ouvriers, artisans, employés

Données 2014

Actifs de 15 à 64 ans

% des actifs de 15 à 64 ans

Moyenne des régions

Agriculteurs exploitants

5 472

0,9 %

6,0 %

Artisans, commerçants, chefs d'entreprise

286 948

6,3 %

7,5 %

Cadres et professions intellectuelles supérieures

1 654 961

20,1 %

9,5 %

Professions intermédiaires

1 559 400

28,5 %

22,7 %

Employés

1 623 816

26,6 %

27,1 %

Ouvriers

860 439

16,6 %

26,5 %

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 11:07

Construction : de plus en plus de villes font leur loi

En Ile-de-France, de nombreuses communes édictent leurs propres règles d'urbanisme. Des documents, parfois illégaux, qui régissent néanmoins la construction de logements.

A quoi servent les documents d'urbanisme si les villes y ajoutent, à leur gré, une liste de dispositions supplémentaires régissant la manière de construire sur leur territoire ? Ces « chartes promoteurs », approuvées par les conseils municipaux, ont fleuri au cours des dernières années. Elles imposent, selon les cas, le nombre d'étages des immeubles, les matériaux à utiliser, le type d'appartement, jusqu'à parfois la taille des pièces et le nombre de fenêtres...

Une étude de la société Inovefa, qui commercialise des programmes de logements, a repéré ce type de document dans 22 % des 253 communes de plus de 10.000 habitants d'Ile-de-France. La plupart sont des villes du nord et de l'est de la région, souvent des municipalités de gauche, qui ont choisi de ne pas laisser faire le marché.

Un outil antispéculatif et des dispositions illégales

Sans aller jusqu'à l'action en justice, mais en en agitant la menace, la FPI avait soumis plusieurs de ces textes à différents cabinets d'avocats et communiqué leurs conclusions à une quinzaine de maires. Les contradictions étaient parfois flagrantes entre leurs exigences et au moins trois textes réglementaires, le Code de la consommation, celui de la construction et celui de l'urbanisme.

Sont-elles efficaces ? Dissuasives plutôt... « Celle de Plaine Commune en Seine-Saint-Denis concerne 9 villes et les prix de sortie imposés sont trop faibles pour équilibrer les bilans. Personne ne peut la respecter à la lettre. En savoir plus dans https://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/0301329626892-les-villes-veulent-regir-les-regles-de-construction-chez-elles-2158467.php

Partager cet article
Repost0
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 00:24

Arrivée de Champigny notre ville pour une fois en début de mois et toujours un plaisir de lire quelques perles à voir ci après!

180 personnes selon les organisateurs ! Et selon la police? Dommage il n'y a pas de photos mais on en a!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ah Bon? On ne les a pourtant pas vus sur Coeuilly !

 

Champigny notre villeChampigny notre ville
Champigny notre ville
Partager cet article
Repost0
19 février 2018 1 19 /02 /février /2018 23:44

Après les 182 communes nouvelles regroupant 576 communes actées sur la seule année 2017, venant s'ajouter aux centaines d'autres de 2015 et 2016 notamment, un mouvement de fond visant à renouveler et consolider ce modèle communal auquel nous tenons tant, s'étend sur le territoire national et commence à toucher l'Ile de France. 

Dans notre Région donc, y travaillent également Saint-Germain en Laye et ses voisines, Issy les Moulineaux et Boulogne Billancourt (les deux villes étant elles-mêmes issues déjà de deux mariages antérieurs avec Les Moulineaux et Billancourt), et bien d'autres encore dont Evry et Courcouronnes à l’initiative (entre autres) de Stéphane Beaudet à qui j’emprunte ces propos.

Le courage politique et la lucidité deviennent contagieux sur de nombreux territoires en proie au décrochage ou qui assument une ambition forte d'excellence en faveur des habitants. Parfois même les deux https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_projets_de_communes_nouvelles

Et si les deux villes jadis rivales se rapprochaient ? Cela permettrait à Saint Maur de régler ses problèmes de respect de la Loi SRU, à Champigny de combler une partie de son déficit d’image, d’éviter de perdre le quartier de Polangis, et demain que Coeuilly aille chercher au Plessis ou ailleurs…

Cela permettrait d’éviter que les meilleurs éléments campinois n’aillent tous passer leur bac à Saint Maur, sous prétexte d’option rare ou de langue qui n’existe qu’outre Marne…

Cela permettrait de faire deux pierres d’un coup, aux deux villes de mutualiser leurs moyens et leurs ressources, elles ont déjà un député commun et une gare commune qui s’appelle déjà Champigny-Saint Maur.

Bien sûr, il faudrait convaincre une partie des deux fois 49 élus de se saborder, et convaincre les municipalités en place (et parfois bien en place)… Mais le Territoire n’est pas le bon échelon de l’intercommunalité, et une ville de 140 000 habitants au lieu de deux de 70 000, cela donnerait de l’ampleur, de la force, de la crédibilité… Et l’avenir ne se regarde pas dans le rétroviseur, il faut regarder l’intérêt commun… Si Saint Maur veut bien de nous, tout comme la RFA s’est ouvert à la RDA.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 19:50

Coup de gueule d'une lectrice que nous reproduisons in extenso.

Permis de construire déjà délivrés, accusations envers des riverains d'intérêts mercantiles et personnels, entretien d'une haine primaire. Diviser pour mieux régner, pour ne pas constater son propre échec à effacer les inégalités au sein de notre territoire, vous n'avez cessé d’accentuer la fracture sociale. Justifier de nouvelles constructions pour ne pas parler de votre manque d'entretien et d'intérêt pour vos propres infrastructures et immeubles sociaux, où je rappelle que vous êtes quasi tous au conseil d'administration. Où sont les bassins d'emplois alors que vous construisez autant? Où est la vision réelle de l'avenir dans votre centre urbain densifié qui n'est même pas présenté dans son ensemble par honte de la réalité?

Vous tentez de résigner à l'acceptation vos concitoyens qui ne sont plus dupes de votre discours où l'ennemi serait celui qui travaille, celui qui s'en sort en gros celui qui ne vote pas pour vous. Car non content de maintenir la pauvreté en dégoûtant les sociétés de venir en pratiquant des impôts fonciers trop forts, vous maintenez aussi les habitants la tête sous l'eau en imposant un cadre de vie où personne ne se reconnaît, ne se projette ou ne peut s'enraciner. Vos accusations contre l'état, vous mettent devant vos propres paradoxes. Non content de soutenir l'indépendance régionale de Barcelone vous pleurez cette même Europe des régions qui pourtant devrait vous rappeler vos années glorieuses de l´URSS... Cessez de manipuler les masses, en leur cachant vos intérêts financiers et partisans"

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 22:27

Nous avions déjà écrit ici toutes les réserves que nous mettions et tout le mal que nous pensions de la révision du PLU, de la densification qu’il permet, notamment dans des zones pavillonnaires qu’il est censé préserver.

La lutte des riverains de l’Ilot Jaurès est un exemple ce qu’ils ne souhaitent pas en centre ville.

Après avoir été « bloqué » et retardé par le territoire qui devait entériner le PLU de Champigny en juin, celui-ci a finalement été adopté le 25 septembre, avec l’accord des villes limitrophes qui n’auraient certainement pas pour la plupart voté un tel Plan d’Urbanisme dans leur ville

La municipalité a donc (presque) carte blanche pour construire ce qu’elle souhaite, en attendant un éventuel recours (non suspensif) pour bloquer les aspects les plus contestables de ce plan d’urbanisme

http://pcona.over-blog.com/article-une-petition-contre-le-projet-ilot-jaures-et-la-densification-a-outrance-du-centre-ville-122744504.html

http://pcona.over-blog.com/2015/10/revision-du-plu.html

http://pcona.over-blog.com/2014/06/urbanisation-en-marche.html

Où en est-on de la révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme) ?
Partager cet article
Repost0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 15:45

Dur, dur, parfois de passer 4 ou 5 heures en conseil municipal jusqu’à une heure du matin, parfois plus tard, pour attendre les 5 mn où on interviendra sur un point particulier, et écouter de longs monologues, parfois truffés de contre-vérités ou de polémiques politiciennes !

Ces comptes-rendus sont publics, affichés sur les murs extérieurs de la Mairie, et également disponibles sur le site de la ville (avec parfois moult retard).

On pourra lire par exemple ici mon intervention le 29 mars dernier sur le projet de création d'une médiathèque à la cité du bois l'abbé en remplacement de la bibliothèque du quartier pavillonnaire de coeuilly.

Mais ces séances, sont également parfois au détour d’une phrase, l’occasion de régler des comptes avec quelques contre-vérités, ou informations tronquées ou sorties de leur contexte, comme j’ai pu déjà le faire par exemple ici même, lorsque dans une tribune, le Maire communiste a pu déformer mes propos.

à lire page 26, et page 30 et 31 du compte rendu du Conseil Municipal du 1er février, ou encore pages 34 et 35 (sur 48 ) de celui du 29 mars, pages reproduites ci-après

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : le blog de Coeuilly et du Village parisien
  • : le Blog de Coeuilly et du village parisien
  • Contact

Profil

  • le blog de Coeuilly et du village parisien
  • 20 ans à Coeuilly et au village parisien, passionné de transport, d'urbanisme et de bonne gestion, j'en connais toutes les arcanes pour en avoir écumé entre autres toutes les boites aux lettres
  • 20 ans à Coeuilly et au village parisien, passionné de transport, d'urbanisme et de bonne gestion, j'en connais toutes les arcanes pour en avoir écumé entre autres toutes les boites aux lettres

Recherche