Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 14:16

Comme le titre l’article de Forum de Fuchs, http://forumchampigny.com/  "un vote clair une mobilisation molle", la teneur de l’article n’est pas sans me rappeler ce que nous écrivions ici il y a déjà 5 ans http://pcona.over-blog.com/article-limite-champigny-118447673.html à savoir que pour mieux vendre leur maison ou appartements, tous les habitants en limite de villes voisines mettent dans leur annonce "limite Joinville, Saint Maur ou Nogent",  on n’a jamais vu un joinvillais ou nogentais écrire « limite Champigny », la palme d’or de l’absurde revenant à Saint Maur dont certains habitants voulaient retirer le nom de Champigny de la gare qui dévalorisait leurs biens.

De la à parler de mobilisation mole avec 54% de votant, c’est un score que certains aimeraient bien à avoir dans des élections locales, surtout quand il s’agit d’élections partielles non médiatisées par un enjeu national!

Quant au résultat s’il est sans appel, il dénote bien d’un réel malaise qui pourrait se traduire par un souhait de sécession par de nombreux autres quartiers qui pourraient se considérer comme à la fois délaissés et vache à lait de la fiscalité locale, et sans qu’il ne s’agisse de monter les uns contre les autres, le concept du « vivre ensemble » commençant de plus en plus à sonner creux.

Que l’on y prenne garde, car Champigny pourrait à terme effectivement se retrouvé limité au Bois l’Abbé, aux Mordacs et au Centre Ville.

Le Bois l’Abbé pourrait bien être proposé à Chennevières qui en détient déjà une partie pour aider cette ville à combler une partie de son déficit de logements sociaux, mais Coeuilly pourrait demander à être rattaché au Plessis Trevise, qui a gardé un esprit village, plus qu’à Villiers qui a aussi ses propres difficultés et bétonne actuellement largement, ce qui n’est pas dans l’esprit « village » de Coeuilly.

En revanche, le Plessis accueillerait avec plaisir les habitants de Coeuilly, il ne resterait plus qu’à en négocier les conditions, comme par exemple 10 ans d’exonération de taxe foncière.

Cela peut sembler pour certains beaucoup, mais c’est exactement ce dont bénéficient les nouveaux propriétaires qui entrent en accession sociale !

Quant à la répartition sociologique et la « gentrification » ou la « boboïsation » tant redoutée par la municipalité et qu’elle tente de freiner par tout moyen pour éviter une issue électorale à la Montreuil ou à la Saint Denis ou l’arrivée de classes moyennes et moyennes supérieures a obligé les municipalités à évoluer au risque de disparaitre, rassurer-vous, Champigny est encore loin d’être rentré dans la moyenne francilienne.

Si le nombre d’ouvriers est passé sous la barre des 20% et que le nombre d’employés reste à 30%, celui de cadres n’est que de 17% et celui de de chefs d’entreprises, commerçants et artisans n’est que de 7% en ligne avec le taux régional.

En revanche, le taux régional moyen de cadres est de plus de 20% et celui d’employés de 26,6% et d’ouvriers de 16,6%, soit un taux campinois de «3,5 % supérieur sur ces deux catégories professionnelles et 3 points de moins pour les cadres.

Il y a donc encore certainement un effort à faire pour attirer les CSP+ ne serait-ce que pour revenir dans la moyenne régionale (je ne parle pas d’avoir les taux d’Issy les Moulineaux ou du 92).

Or ce sont bien les classes moyennes et supérieures qui consommeront local, se cultiveront local, mettront leurs enfants à l’école locale, paieront leurs impôts localement !

Ne scions pas la branche sur laquelle nous sommes assis, Champigny a des atouts (bords de Marne, foncier disponible, cadre de vie, habitat pavillonnaire.. et 2 gares du grand Paris qui arrivent ), à nous de faire que ces futurs nouveaux habitants nous préfèrent aux villes voisines…

Toutes les villes n’ont pas les moyens d’avoir 70% de logements sociaux comme Orly, car toutes les villes n’ont pas la rente de l’aéroport qui dope les recettes. Mais si l’on n’y prend pas garde par des propositions et mesures adaptées, on y arrivera par le seul retrait des zones pavillonnaire !

Île-de-France : les cadres, ouvriers, artisans, employés

Données 2014

Actifs de 15 à 64 ans

% des actifs de 15 à 64 ans

Moyenne des régions

Agriculteurs exploitants

5 472

0,9 %

6,0 %

Artisans, commerçants, chefs d'entreprise

286 948

6,3 %

7,5 %

Cadres et professions intellectuelles supérieures

1 654 961

20,1 %

9,5 %

Professions intermédiaires

1 559 400

28,5 %

22,7 %

Employés

1 623 816

26,6 %

27,1 %

Ouvriers

860 439

16,6 %

26,5 %

Partager cet article
Repost0
19 février 2018 1 19 /02 /février /2018 23:44

Après les 182 communes nouvelles regroupant 576 communes actées sur la seule année 2017, venant s'ajouter aux centaines d'autres de 2015 et 2016 notamment, un mouvement de fond visant à renouveler et consolider ce modèle communal auquel nous tenons tant, s'étend sur le territoire national et commence à toucher l'Ile de France. 

Dans notre Région donc, y travaillent également Saint-Germain en Laye et ses voisines, Issy les Moulineaux et Boulogne Billancourt (les deux villes étant elles-mêmes issues déjà de deux mariages antérieurs avec Les Moulineaux et Billancourt), et bien d'autres encore dont Evry et Courcouronnes à l’initiative (entre autres) de Stéphane Beaudet à qui j’emprunte ces propos.

Le courage politique et la lucidité deviennent contagieux sur de nombreux territoires en proie au décrochage ou qui assument une ambition forte d'excellence en faveur des habitants. Parfois même les deux https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_projets_de_communes_nouvelles

Et si les deux villes jadis rivales se rapprochaient ? Cela permettrait à Saint Maur de régler ses problèmes de respect de la Loi SRU, à Champigny de combler une partie de son déficit d’image, d’éviter de perdre le quartier de Polangis, et demain que Coeuilly aille chercher au Plessis ou ailleurs…

Cela permettrait d’éviter que les meilleurs éléments campinois n’aillent tous passer leur bac à Saint Maur, sous prétexte d’option rare ou de langue qui n’existe qu’outre Marne…

Cela permettrait de faire deux pierres d’un coup, aux deux villes de mutualiser leurs moyens et leurs ressources, elles ont déjà un député commun et une gare commune qui s’appelle déjà Champigny-Saint Maur.

Bien sûr, il faudrait convaincre une partie des deux fois 49 élus de se saborder, et convaincre les municipalités en place (et parfois bien en place)… Mais le Territoire n’est pas le bon échelon de l’intercommunalité, et une ville de 140 000 habitants au lieu de deux de 70 000, cela donnerait de l’ampleur, de la force, de la crédibilité… Et l’avenir ne se regarde pas dans le rétroviseur, il faut regarder l’intérêt commun… Si Saint Maur veut bien de nous, tout comme la RFA s’est ouvert à la RDA.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 22:31

La chambre relève « plusieurs irrégularités concernant des collaborateurs d’élus » et recommande de « mettre fin à l’existence de collaborateurs au service des vice-présidents et des conseillers départementaux délégués, en dehors des dispositifs et plafonds prévus par les textes applicables aux collaborateurs d’élus, et ce que ce soit au sein d’un service dédié regroupé (de type questure) ou au sein des services départementaux. » (Voir page 83)
En savoir plus sur https://94.citoyens.com/2016/la-chambre-regionale-des-comptes-publie-son-rapport-sur-la-gestion-du-val-de-marne,17-10-2016.html#ztCq5piJO76aEM8c.99

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 12:24
Taxe sur les Ordures ménagères : remboursez !

Une pétition circule actuellement sur la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) dont la renégociation du contrat avec l'opérateur a permis à la ville d'économiser un million d'euros. Or la Loi ne prévoit pas que de telles économies puissent être gardées au budget de la ville, mais soient rendues aux contribuables. Aucune mesure n'a cependant été votée en ce sens, et pour peser sur la mairie afin que ces sommes soient restituées aux contribuables campinois (sans doute bien assez taxés par ailleurs), il est proposé de signer la pétition http://petitionpublique.fr/?pi=P2015N48293 que nous relayons bien volontiers.

En conseil municipal, le maire s'est offusquée de cette pétition qu'il a accusé d'être simplificatrice et de déformer les chiffres.

Déformer les chiffres ? Pas moins que quand il est écrit devant tous les batiments publics et les entrées de ville (avec de grands flyers financés avec les impôts de campinois): « l'Etat nous vole »

Il serait intéressant d'ailleurs de savoir ce qu'en pensent les alliés socialistes de la municipalité communiste et comment ils acceptent un allié qui critique systématiquement la politique du gouvernement !

Partager cet article
Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 17:33

Ce sujet repris dans la presse récemment inquiète nos concitoyens http://www.lefigaro.fr/impots/2014/02/14/05003-20140214ARTFIG00007-fiscalite-locale-les-classes-moyennes-feront-les-frais-de-la-reforme.php (et pas seulement les lecteurs du Figaro)

http://www.challenges.fr/patrimoine/20140210.CHA0271/taxe-d-habitation-le-pire-est-a-venir.html de voir poursuivre sous couvert de réforme une augmentations de la fiscalité locale qui pèserait sur les classes moyennes. Il faut dire que se les bases d'imposition n'ont pas été revues depuis des années, tout dispositif de nature à accroître encore la pression fiscale sur les mêmes serait problématique pour les classes moyennes. Une mission parlementaire a été confiée au président de la commission des finances de l'Assemblée Nationale et député de Champigny Gilles Carrez http://94.citoyens.com/2014/gilles-carrez-va-plancher-sur-la-reforme-de-la-fiscalite-locale-pour-lamf,05-02-2014.html1511052_10152241959289887_371116442_n.jpg

Gageons sur sa connaissance des dossiers fiscaux et son sens de l'Intérêt Général pour ne pas aller dans le sens d'une réforme de la fiscalité locale qui malgré le désengagement de l'Etat porterait sur les ménages. En bon spécialiste de la chose publique et notamment des finances publiques, sont maître mot est en effet : Économie ! Arrêter de dépenser plus que l'on ne gagne, et gérer une collectivité comme un ménage ! 1920264_634512583252270_1809886008_n.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 22:41

regardez juste le taux d'impots foncier, d'enlèvement des ordures ménagères de Champigny, et des villes voisines. http://www.lavieimmo.com/immobilier-champigny-sur-marne-36347/taxe-fonciere.html

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 13:53

Depuis le 29 août dernier, les prix des carburants à la pompe vont diminuer jusqu'à six centimes d'euros par litre d'essence et de gazole. Cette mesure est mise en place pour 3 mois, avant l'instauration d'un mécanisme plus durable. Elle découle d'un effort partagé entre les professionnels qui se sont engagés à une baisse immédiate des prix à la pompe de trois centimes d'euros par litre de gazole et d'essence et l'Etat qui diminue immédiatement la fiscalité applicable de trois centimes par litre.

Cette a surtout été bien comprise comme une opération de communication de la part de quelques grands distributeurs qui rèvent d'opérations à prix coutant pour faire venir le chaland dans ses magasins, et qui concerne assez peu les professionnels du transport étranglés par le poids des charges.

 

Qualifié souvent d'épiphénomène ou de mesurette par certains, cette mesure ne règle rien au fond sur la rareté de la ressource et son inévitable hausse à moyen terme qui rend nécessaire de se "désintoxiquer" du pétrole, alors même que la politique de "mitage" des logements et de périurbanisation (construire des villes à la campagne) ne fait que s'étendre, et qu'il n'existe aps de carburant ni de mode alternatif pour le transport de marchandises.

Ainsi, la distance domicile travail en période longue (40 ans) augmente d'environ un kilimètre par an.

 

A noter que peu d'obvervateurs ont soulevé le fait que la TICPE (ex TIPP), comprend également une part régionale depuis quelques années, et qu'à part l'exception notable de la Corse et de la Région Poitou Charente (présidée par Mme Royal), toutes les régions ont utilisé pour faire face à leurs dépenses le plafond autorisé par la loi. Cette part régionale à même été augmentée très unaniment par la plupart des régions début 2012 de 1,15 à 2,5 € par hectolitre http://www.developpement-durable.gouv.fr/La-fiscalite-des-produits,11221.html

A quand des initiatives régionales de baisse de cette taxe?

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 22:32

L'Inspection générale des affaires sociales a remis ce mardi un rapport sur l'évaluation des aides au logement à Cécile Duflot, ministre du secteur. Les aides ne prennent pas assez en compte les différences entre zones géographiques, ni entre les parcs privé et HLM.

 

Dans le dossier des aides au logement, il faudrait peut être aussi prendre en compte les aides à la mobilité, parent pauvre du processus depuis la réduction à la portion congrue des primes de la CAF en 1986 par Mme Barzach alors ministre...

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202185896949-les-aides-au-logement-ne-sont-pas-assez-equitables-346865.php?xtor=RSS-2059&utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook

 

voir aussi http://www.maisonapart.com/edito/immobilier-gestion-du-bien/conjoncture/face-a-la-crise-les-aides-au-logement-pas-assez-ef-7127.php

Partager cet article
Repost0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 09:57

Les taux de remboursement de la part régionale de la taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers (TIC ex TIPP) pour 2012 a été publiés au Bulletin Officiel des Douanes. Le taux de remboursement est de 5 € / hl dans 19 régions sur 22. Trois régions (Corse, Rhône-Alpes et Poitou-Charentes) appliquent les taux réduits. Le taux forfaitaire unique en cas d'achat dans 3 régions ou plus est fixé à 4,75 € / hl pour l'année 2012. Voir le BOD

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : le blog de Coeuilly et du Village parisien
  • : le Blog de Coeuilly et du village parisien
  • Contact

Profil

  • le blog de Coeuilly et du village parisien
  • 20 ans à Coeuilly et au village parisien, passionné de transport, d'urbanisme et de bonne gestion, j'en connais toutes les arcanes pour en avoir écumé entre autres toutes les boites aux lettres
  • 20 ans à Coeuilly et au village parisien, passionné de transport, d'urbanisme et de bonne gestion, j'en connais toutes les arcanes pour en avoir écumé entre autres toutes les boites aux lettres

Recherche