Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 21:55

 

Soir sur la Défense...Soir sur la Défense...
Soir sur la Défense...Soir sur la Défense...Soir sur la Défense...
Soir sur la Défense...Soir sur la Défense...
Soir sur la Défense...Soir sur la Défense...
Partager cet article
Repost0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 15:31

En tête du 1er tour dans la 5ème circonscription, la candidate Nadine Rets d’en Marche a donc toutes les chances de remporter la principale circonscription de Champigny, la nôtre, sauf renversement surprise de dernière minute qui tiendrait plus du miracle que du pragmatisme et une forte mobilisation des soutiens du député sortant Gilles Carrez, face au raz de marée attendu.

Cela est encore plus vrai dans l’autre circonscription, la 1ère (celle de l’ouest de Champigny).

Arrivé en tête dans 10 circonscriptions sur 11 du Val de Marne, La République en Marche espère même le grand chlem, et risque bien de l’obtenir, porté par la dynamique présidentielle et du quasi sans faute depuis un mois du Président Macron.

Dans ce schéma compliqué pour les représentants de l’opposition à En Marche quels qu’ils soient, et avec beaucoup de nouveaux venus de la politique, beaucoup me demandent quel est mon positionnement, et il est vrai qu’il est difficile !

Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir participé à nombre de réunions publiques, et de l’un, et de l’autre. De leur avoir écrit pour leur demander leur positionnement sur des dossiers clés et stratégiques comme le détachement de personnel, ou le financement des infrastructures.

Entre l’expérience, la connaissance des dossiers, des arcanes de la Loi de finances, Gilles Carrez est très certainement le meilleur candidat. L’article de l’Opinion de cette semaine le montre bien, il suffit de le lire mais d’échanger avec Gilles Carrez sur des dossiers techniques (loi travail, loi de finances) et même si on n’est pas toujours d’accord avec lui (Ecotaxe).

Face à lui, sa challenger qui est devenue la favorite n’abordera certainement pas les mêmes dossiers, venant de la société civile, nogentaise, elle n’est pas du tout une « professionnelle » de la politique.

Des deux candidats interrogés, l’un m’a reçu, et nous avons débattu dans ses bureaux de l’Assemblée, l’autre ne m’a toujours pas à ce jour répondu.

 Dans un débat, et pour ceux qui les ont entendus dans le débats de 6 candidats du 1er tour à Nogent, il n’y a comme on dit, « pas photo » entre les deux finalistes sur les compétences, mais peut être que la représentante de la société civile saura apporter un renouveau que le député sortant, réélu sans discontinuer depuis 24 ans (1993) et à 69 ans, n’est plus en mesure d’apporter, et pour qui c’est sans doute la campagne de trop.

Pourtant, Gilles Carrez n’a pas démérité, il connait ses dossiers, mais a parfois peut être un peu trop oublié sa circonscription ces 5 dernières années, du moins celle qui est de ce côté-ci des rives de la Marne, et cela ne se rattrape pas en 8 jours quand les vents sont trop contraires.

Au contraire, quand les vents du changement sont favorables, pour reprendre l’expression d’un autre candidat, il suffit de se laisser porter, et Nadine Rets n’avait aucun intérêt à s’exposer dans un débat avec Carrez qu'elle a refusé, où il n’a que des coups à prendre et rien à gagner pour elle, quand 99% des électeurs ne la connaissent pas, ne l’ont jamais vu ni rencontrée, et ne s'en portent pas plus mal.

Cela peut être perçu et ressenti comme extrêmement injuste, de la part des militants de terrain d’abord qui ne ménagent pas leur temps en porte à porte et opération de tractage, notamment face à des militants fantômes.

Mais la politique a changé, et elle ne se fait plus visiblement ainsi.

Cela peut être perçu comme injuste donc mais dans une entreprise, quand un dirigeant change et qu’il y a changement d’actionnaire, souvent, le DRH et le Directeur financier ne restent pas, non pas parce qu’ils sont mauvais ou ont démérité, mais tout simplement parce que le nouveau « patron » veut s’entourer d’hommes à lui.

La seule question qui reste et est-ce que cette séparation se passe bien (avec un chèque et une rupture conventionnelle), ou de façon conflictuelle (en gros sans indemnités ni préavis), à régler dans 4 à 6 ans aux Prudhommes.

Pour leurs conditions de départ, je ne me fais pas trop de souci pour certains, ils sauront peut être profiter de leurs petits-enfants, et faire tout ce qu’ils n’ont pas pu faire pendant ces années politiques, et que le meilleur gagne !

Après, tout sera à reconstruire...

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 15:12

Toujours une bonne première analyse d'Yves Fuchs, qui m'a quelque part "initié" en politique locale en 2001, quand pensant voter pour une liste citoyenne, le maire en place en avait décidé autrement en décidant unilatéralement que mon vote (et quelques centaines d'autres) serait blanc pour une histoire d'absence de mention de nationalité pour une ressortissante européenne. Depuis, de recours en recours, j'ai appris (un peu) à connaitre les ressorts de la démocratie locale, et ai hâte d'avoir le temps de saisir sur tableau excel tous les résultats par bureau pour voir les évolutions: effondrement du PS qui n'atteint à peine 5% malgré une candidate locale, et n'est pas remboursée de ses frais de campagne sur la circonscription. Un PS qui est parti (beaucoup?) vers en Marche, vers une candidate que la plupart n'ont jamais vu ni entendu, et parti (un peu?) vers la France Insoumise dont la (très jeune) candidate lit ses notes et a du mal à être spontanée dans un débat. Repli massif de LR et du député sortant Gilles Carrez (y compris dans les bureaux qui lui sont traditionnellement favorables et où la droite est normalement en tête?) Repli également du FN, y compris sur Coeuilly ou l'ancrage local du candidat suppléant n'a pas suffi à maintenir un score là où le plateau briard avait connu il y a un mois une vraie vague FN qui ne se retrouvait pas du tout en bas de Champigny... Plein de choses à analyser et à comprendre, le changement de sociologie de vote, l'impact du national sur le local, et en 2020 suffira-t-il de mettre sur la photo du candidat à la mairie une photo de Macron pour mettre fin à 75 ans de communisme? Les divisions front de gauche - PC pourront peut-être y aider, complétées par la division UCES – PS.

Mais encore faudra-t-il qu’une personnalité fédérant les mécontentements et voulant définitivement mettre fin à la politique du passé emerge.. A moins que cette personnalité n’existe déjà !

En attendant, forum écrivait des législatives pas jouées d’avance, mais désormais, à 2 jours du scrutin, on peut dire qu’elles sont jouées !

Résultats des législatives 2017 sur Coeuilly
Résultats des législatives 2017 sur Coeuilly
Résultats des législatives 2017 sur Coeuilly
Partager cet article
Repost0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 14:58

Je vous invite à lire les derniers comptes rendus du conseil municipal sur le sujet quand ont été adoptées les résolutions sur la nouvelle médiathèque du bois l'abbé que nous sommes plusieurs à considérer comme un enterrement de 1ère classe de Gérard Philipe ce que démente Mme Kennedy ou Patricia Ahanda, représente PS du village parisien qui dit que les habitants de Coeuilly seront heureux d'aller au bois l'abbé se cultiver à la médiathèque. Beaucoup disent et écrivent dans les tribunes de Champigny notre Ville qu'avant de construire une 4ème médiathèque il faut rénover les 3 existantes sous utilisées, et qu'en période de disette budgétaire cette nouvelle médiathèque n'est pas l'urgence.

Le maire Christian Fautré répond qu'il y a des aides (ANRU et région) et qu'il ne faut pas passer à côté. J'ai même déclaré et espéré que l'objectif final ne soit pas de raser GP pour y construire des logements sociaux dans le cadre du nouveau PLU qui permet de densifier, comme le montre la décision adoptée le 14 décembre 2016 anticipant sur le PLU avant même son adoption avec de tels logements sur le terrain juste derrière le parking de GP, rue Colombe Hardelet.

voir notamment pages 33 à 36 du PV du 31 mars 2017 point 10 de l'ordre du jour ou point 5 en février p 30 et suivantes et surtout le point 14 p 32 et suivants du PV du 14 décembre 2016

Certains peuvent craindre qu’aborder ce sujet de « GP » soit une forme de récupération politique, mais je n’ai pas attendu les périodes électorales pour défendre notre salle de quartier, car nous sommes tous GP et nous sommes nombreux à protester depuis la fermeture du cinéma qui devait être remplacé par un accroissement du spectacle vivant.

GP qui permet de faire des lotos, des soirées jeux, et de revenir à sa vocation originelle, le spectacle. Tout Coeuilly se souvient de Dee dee Bridgwater à Champigny, nous y avions attiré de nombreux spectateurs de Paris et de la banlieue Ouest !

GP n’est pas les amandiers de Nanterre, ni même la MAC de Créteil, mais pourquoi, nous campinois, devons nous nous cultiver à Nogent, Noisy le Grand ou même le Plessis ? Est-ce un sujet (pourtant de prédilection de la gauche) où nous sommes devenus nuls si nous n’aimons pas l’art palestinien ou d’Amérique Centrale ?

Partager cet article
Repost0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 15:45

Dur, dur, parfois de passer 4 ou 5 heures en conseil municipal jusqu’à une heure du matin, parfois plus tard, pour attendre les 5 mn où on interviendra sur un point particulier, et écouter de longs monologues, parfois truffés de contre-vérités ou de polémiques politiciennes !

Ces comptes-rendus sont publics, affichés sur les murs extérieurs de la Mairie, et également disponibles sur le site de la ville (avec parfois moult retard).

On pourra lire par exemple ici mon intervention le 29 mars dernier sur le projet de création d'une médiathèque à la cité du bois l'abbé en remplacement de la bibliothèque du quartier pavillonnaire de coeuilly.

Mais ces séances, sont également parfois au détour d’une phrase, l’occasion de régler des comptes avec quelques contre-vérités, ou informations tronquées ou sorties de leur contexte, comme j’ai pu déjà le faire par exemple ici même, lorsque dans une tribune, le Maire communiste a pu déformer mes propos.

à lire page 26, et page 30 et 31 du compte rendu du Conseil Municipal du 1er février, ou encore pages 34 et 35 (sur 48 ) de celui du 29 mars, pages reproduites ci-après

Partager cet article
Repost0
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 13:14

D'après le site www.cadreville.com, voici près de 7 ans que la Ville et le SAF préparent le terrain des opérations Verdun et Carnot. A présent, le temps presse :

l'expiration de la convention de portage foncier en 2018 pousse la collectivité à amorcer une phase opérationnelle dès cette année.

Avec cette complexité supplémentaire que tous les terrains n'ont pas été acquis par le SAF : 8 parcelles privées n'ont pas encore pu être acquises, et devront l'être directement par les promoteurs.

En tout, à travers les deux îlots de la place Lénine, ce sont 9 498 m² de terrains qui pourront être construits : 6 118 m² au niveau de l'îlot Verdun, et 3 380 m² de l'îlot Carnot. Une double opération qui devront respecter le futur règlement de PLU, actuellement en cours de révision, ainsi que la nouvelle OAP ville - le document d'urbanisme a été arrêté en juillet 2016, et vise une approbation définitive au printemps 2017.

Un projet clé pour le centre-ville

Le site de projet ne se situe qu'à quelques centaines de mètres de la future gare du Grand Paris Express de Champigny-Centre, attendue pour 2022. La commune voit donc dans ce quartier un intérêt stratégique de recomposition. Indépendamment de l'appel à promoteurs, la Ville prépare la rénovation des espaces publics, à commencer par la place Lénine elle-même. Si elle ne demandera pas aux opérateurs de réaliser la moindre voirie, ni même de participer financièrement à leur réorganisation, une taxe d'aménagement majorée a bien été mise en place, à hauteur de 15% - celle-ci doit permettre de financer le nouveau groupe scolaire Centre-Ouest. En fonction des négociations, les candidats pourront lui préférer l'établissement d'un projet urbain partenarial (PUP).

Logements, bureaux, commerces, équipements

Compte tenu de l'importance des îlots Verdun et Carnot dans le renouveau du centre-ville, la Ville a d'ores et déjà cadré les éléments programmatiques des projets immobiliers. Les logements privés répondront à la charte communale. Pour le reste, il est demandé aux groupements (avec architectes) de prévoir une importante programmation commerciale. La commune planche depuis plusieurs mois sur la question avec la Semaest. Environ 2 300 m² sont attendus au niveau de l'îlot Verdun, notamment pour y relocaliser le Monoprix. Un parking en sous-oeuvre de 150 places doit également être réalisé - il sera géré par la suite par un opérateur privé.

Environ 1 000 m² de SDP doivent également être trouvés dans le programme pour y loger des équipements publics. Le PLU laisse également entrevoir un linéaire de commerces et boutiques sur l'îlot Carnot, en RDC de la place, de la rue du Marché et de la rue Albert Thomas. Les candidats pourront également proposer la réalisation d'une coque de 1 000 m², qui pourrait éventuellement abriter la halle de marché. Enfin 1 500 m² de bureaux et services sont attendus.

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 18:40

Il y aurait matière à écrire plus qu'un article, mais un livre sur les affres du studio 66 et son coût pour la collectivité (imposable) de la gabegie constatée depuis des année.

D'autres que nous sont mieux placés pour en parlé, en tant qu'habitant et ex habitué du Cinéma Art et Essai de Gérard Philipe, nous avons limité nos intervention au regret de la fermeture de GP.

http://pcona.over-blog.com/2015/01/vers-une-reouverture-du-cinema-a-gerard-philipe.html

Nous n'avons même pas pris le temps de faire un article sur la réouverture et l'inauguration (en grande pompe du Studio 66 il y a quelques mois !

Mais c'est pourtant l'ouverture (prochaine) d'un multiplex à Ormesson à Pince-Vent (ou nombre de campinois vont déjà faire leurs courses, ne trouvant pas l'offre qu'ils recherchent à Champigny) qui risque de sonner le glas du cinéma du centre ville dont déjà le nombre de spectateurs n'est pas à la hauteur des espérances.

Et puis quelques conseils aux gestionnaires si vous voulez accroître les recettes, faites un pass qui soit compétitif par rapport au cinéma de Villiers (notamment...), et évitez que l'on puisse entrer gratuitement par la sortie, comme s'en est vanté un grand cinéaste lors de l'inauguration et comme s'en vantent régulièrement nombre de spectateurs (gratuits) du Studio 66...

Inauguration du cinéma Studio 66 mais la concurrence va être rude !
Inauguration du cinéma Studio 66 mais la concurrence va être rude !Inauguration du cinéma Studio 66 mais la concurrence va être rude !Inauguration du cinéma Studio 66 mais la concurrence va être rude !
Inauguration du cinéma Studio 66 mais la concurrence va être rude !Inauguration du cinéma Studio 66 mais la concurrence va être rude !
Partager cet article
Repost0
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 15:04

La ville a décidé à la suite des assises sur les transports de réactiver une commission extra-municipale sur les transports et c'est tout à son honneur http://www.leparisien.fr/champigny-sur-marne-94500/champigny-faciliter-l-acces-des-pietons-et-des-velos-07-02-2017-6662628.php

Mais pourquoi sur un sujet pourtant fondamental et structurant, il a été constaté à plusieurs reprises une participation réduite à la portion congrue malgré de grands renforts de communication (non seulement on envoie des mels mais on appelle les habitants (mais pas tous!) pour qu'ils viennent.

Cet remarque car bien qu'ayant signé les listings en tant qu'habitants et élu de la ville, j'ai pu constater à titre personnel n'avoir jamais reçu ni mel ni appel pour venir à aucune de ces réunions, alors que des voisins « simples habitants », eux si !

Maintenant, j'ai peut être la réponse à la maigre participation à certaines de ces réunions participatives municipales... Peut-être juste parce qu'elles ne servent à rien ?

Partager cet article
Repost0
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 14:20

« Le Maire (par interim) écrivait dans sa dernière tribune qu'un accédant « social » à la propriété était « un propriétaire comme les autres », or outre le fait d'avoir les bonnes informations au bon moment, souvent en tant que « fils de » ou sélectionné par la commission d'attribution de logements en totale transparence et le cas échéant de connaître quelqu'un à IDF Habitat ou à son bras armé Coopimmo, http://pcona.over-blog.com/2016/04/hlm-ou-pas-hlm.html peut-on considérer qu'une exonération de taxe foncière pendant 15 ans contribue à enrichir la ville et sa capacité d'investissement ?

Certes, à lire le Bofip, http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/5067-PGP tout cela est légal mais est-ce moral.

les constructions de logements neufs affectés à l'habitation principale faisant l'objet d'un contrat de location-accession, en application de la  loi n° 84-595 du 12 juillet 1984 définissant la location-accession à la propriété immobilière, sont exonérées de taxe foncière sur les propriétés bâties pendant une durée de quinze ans à compter de l'année qui suit celle de leur achèvement, lorsqu'elles font l'objet, dans des conditions fixées par décret, d'une convention et d'une décision d'agrément prise par le représentant de l'État dans le département.

Est-on bien certains que les locataires accédants à prix modérés restent bien 15 ans dans leur logement, et qu'à défaut en cas de revente de logement acquis à prix modérés, ils ne réalisent pas eux-même une plus-value significative sur le dos de la collectivité ? La questions mérite en tous les cas d'être posée.

Et si sous prétexte (louable) d'incitation au parcours résidentiel, à construire toujours plus (y compris en zone pavillonnaire ou près des gares) de logements « en accession à prix maitrisés », ne risque-t-on pas au final de faire peser l'impôt toujours sur les mêmes de moins en moins nombreux, les classes moyennes et moyennes supérieures (il n'y a pratiquement pas de classes supérieures à Champigny), au risque de les dégoûter par trop de pression fiscale, car l'impôt finit par tuer l'impôt !

Un lecteur m'alertait à juste titre qu'au delà de l'impôt foncier, effectivement, si vous avez un bien invendable où que vous n'arriver pas à vendre, il est lui même soumis au bout de 2 ans (en plus de la taxe foncière) à la taxe sur les biens vacants, alors qu'il ne rapporte rien !

Et sur cet impôt (comme sur la taxe locale d'équipement et impôt sur les permis de construire), ville et département sont souvent de connivence pour appliquer les taux maximum autorisés par la loi, tant au niveau du département que de la ville, c'est souvent la double peine.

Comme pour la taxe sur les résidences secondaires (dont le nombre est pratiquement inexistant)

Moyen (efficace?) de taxer ces propriétaires qui ont fait le choix de garder un « pied à terre » à Champigny http://pcona.over-blog.com/2017/02/taxe-sur-les-residences-secondaires-a-champigny-oui.html . La surtaxe peut en effet aller de 5 à 60% dans les secteurs en tension (Paris, stations balnéaires...) et pourquoi appliquer 60% de surtaxe aux propriétaires à Champigny alors que la « pression touristique » y est symbolique ? Parce qu'on y a droit...

Pression fiscale incitant à livrer son bien à n'importe quel « marchand de sommeil » (et matière à écrire un article rien que sur ce sujet).

Et voir aussi sur le même thème http://pcona.over-blog.com/article-qui-donc-peut-habiter-dans-de-si-jolis-logements-118088140.html

http://pcona.over-blog.com/2016/04/hlm-ou-pas-hlm.html

http://pcona.over-blog.com/2016/05/edito-errone-du-maire.html

http://pcona.over-blog.com/2015/11/faut-il-changer-le-peuple-et-ou-est-la-verite-sur-la-mixite-sociale.html

Partager cet article
Repost0
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 23:53

Dans sa tribune de février dans le journal de la ville, le 1er maire adjoint, Christian Fautré (devenu depuis maire par intérim), rappelle et déforme des propos tenus lors du conseil Municipal de du 14 décembre 2016

Comme il n'y aura pas de « droit de réponse » dans cette revue éminemment démocratique qu'est Champigny notre ville, j'en profite pour le faire ici.

En effet, lors de ce conseil municipal, l'opposition s'est opposée par la voix de son représentant indépendant (mais néanmoins habitant du quartier depuis 18 ans et le connaissant donc assez bien) à la construction dans le quartier de Coeuilly derrière Gérard Philipe, de ce qu'un représentant socialiste qualifiait de « pavillons », qui ne sont en fait que des logements collectifs en R+4, aujourd'hui interdits par le PLU dans ce quartier, mais anticipant la révision du PLU non encore adoptée, ce qui en soi est déjà un déni de démocratie.

Que la construction de tels logements doit se mesurer à l'aune des infrastructures publiques nécessaires, (école, cantine) et qu'effectivement, elle s'ajoute en zone pavillonnaire au projet de logements sociaux qui remplacera la crèche qui avait pourtant été adoptée et votée en face du collège PVC, crèche qui fait pourtant cruellement défaut.

Quand au projet d'accession « sociale », à la propriété, le Maire par intérim ironise sur le fait qu'il s'agit de « propriétaires comme les autres », alors que ce qu'il oublie de dire, c'est que sans rentrer dans les arcanes des différents types de logements sociaux, logements intermédiaires, PLI, PLS, PLAI, etc... Champigny fait toujours le choix du logement « le plus social », au détriment du social moyen ou haut de gamme, alors que tout habitant (ou au moins 75% d'entre eux) devrait pouvoir avoir droit à un logement social, ce qui tirerait le qualitatif vers le haut, et non les réserver seulement aux seuls toujours plus modestes. La ville va d'ailleurs finir par se faire taper sur les doigts par le préfet à force de refuser de diversifier l'offre de logements sociaux mais en le réservant toujours aux mêmes strates de la population, les plus dépendantes de son aide sociale.

Quand aux logements en accession réservés à tous, il suffit de connaître un peu ceux qui ont déjà été construits, souvent réservés à quelques « fils de... » et à quelques privilégiés, toujours construits par IDF Habitat et son bras armé de la construction « privée » Coopimmo http://pcona.over-blog.com/2016/04/hlm-ou-pas-hlm.html, et dans des conditions d'attribution qui ne brillent pas par leur transparence, c'est le moins que le puisse dire http://www.coopimmo.com/conseil-administration,fr,8,9.cfm 

Clientélisme, défense des avantages de quelques uns, petits arrangements entre amis ? C'est cela que les campinois, mais au delà l'ensemble des français ne veulent plus. Les communistes installés depuis 70 ans ont parfois du mal à le reconnaître et à l'admettre.... Ils devront pourtant le faire.... un jour.

Cà y est, la mairie a (enfin) mis le compte rendu en ligne, à lire p 32 et suivantes et notamment p 36 et 37 http://www.champigny94.fr/sites/default/files/mediatheque/democratie_associations/conseil_municipal/proces_verbaux/2016/2016-12-14-conseilmunicipal-pv.pdf

Et voir aussi sur le même thème http://pcona.over-blog.com/article-qui-donc-peut-habiter-dans-de-si-jolis-logements-118088140.html

http://pcona.over-blog.com/2016/04/hlm-ou-pas-hlm.html

http://pcona.over-blog.com/2016/05/edito-errone-du-maire.html

http://pcona.over-blog.com/2015/11/faut-il-changer-le-peuple-et-ou-est-la-verite-sur-la-mixite-sociale.html

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : le blog de Coeuilly et du Village parisien
  • : le Blog de Coeuilly et du village parisien
  • Contact

Profil

  • le blog de Coeuilly et du village parisien
  • 20 ans à Coeuilly et au village parisien, passionné de transport, d'urbanisme et de bonne gestion, j'en connais toutes les arcanes pour en avoir écumé entre autres toutes les boites aux lettres
  • 20 ans à Coeuilly et au village parisien, passionné de transport, d'urbanisme et de bonne gestion, j'en connais toutes les arcanes pour en avoir écumé entre autres toutes les boites aux lettres

Recherche